Grand Angle sur le CAP NORD

Sous le soleil de Minuit ...

 L’été tend ses bras.

S’ouvre avec lui des promesses de longues soirées… douces, tranquilles…lumineuses. Celles où les journées s’étirent, laissant place au temps pour soi…

Enfoui au fond de nous se réveille un impérieux besoin de prolonger la magie du bien être ressenti au contact de cette lumière chaude et heureuse, trop longtemps absente au cœur de l’hiver… 

Une promesse de voyage sans fin, un parfum d’aventure où tous les projets les plus fous paraissent pourtant à portée de rêve…

La magie opère… 

Faire durer le jour jusqu’au bout de la nuit… prendre le large … mais cette fois-ci, pas une course après le soleil … mais un voyage au bout des terres du Nord… à la recherche de ce pays où le soleil ne se couche jamais

En route vers le Cap Nord, en quête de son soleil de minuit…

Un voyage fabuleux au-delà du Cercle Polaire.

 

Prendre son temps. Se laisser avaler par cette lumière envoûtante… jour après jour…

 

Arrivée au Danemark, les soirées sont belles.

Ici déjà, ses habitants mesurent la valeur de cette période où les nuits sont plus courtes.

 

Un paysage insulaire, plat et verdoyant.

La mer n’est jamais loin.

Rouler sur ce miroir marin parsemé d’éoliennes, voler d’île en île sur d’immenses ponts, vous fait entrer dans cette nouvelle terre scandinave qui s’étend vers l’infini du grand Nord.

 

Prenez le temps de goûter la douceur de vivre de la belle Danoise… Déambulez le long des canaux et laissez vous impressionner par ces façades multicolores du vieux Copenhague

 

Après un salut à la petite sirène, le traversier vous attend pour rejoindre la cote Suédoise. 

 

Une route surprenante vous y attend.

 


Prenez votre temps… rejoignez le Cercle polaire en passant par la côte Norvégienne.

Vous allez rejoindre Oslo en remontant la Côte d’azur Suédoise, en douceur… 

Une campagne au relief tranquille vous attend… Cultures, bois, pâturages. Les fermes aux couleurs rouge et blanc  viennent parfaire ce paysage où la nature a pu être domestiquée.

Les soirées s’étirent de plus en plus. Le littoral se découpe en d’innombrables petites îles de granit.

 

Ces trésors de nature recèlent forcément un coin pour vous… pour une étape en bord de mer, face au soleil et sa promesse d’éternité…

 

Votre route contourne Oslo. Vous rejoignez les vallées qui vous ouvriront la porte vers l’infini du Nord continental

 

L’appel du Cercle Polaire se fait de plus en plus présent !

Dorénavant, c’est une vaine lutte de la nuit contre le jour qui ponctue vos soirées.

Les montagnes s’élancent de plus en plus. Les forêts sont partout et les cultures plus rares.

En remontant de vallée en vallée, la traversée de la partie ventrue de la Norvège vous rapproche de la route côtière.

Pourtant déjà, des plateaux granitiques recouverts de toundra et d’étangs épars se révèlent comme une promesse de Grand Nord… mais il faut redescendre vers la mer…

 

Une étape à Trondheim vous fait vivre votre première nuit sans nuit… Ce n’est pas encore le soleil de minuit, mais désormais, la nuit cède sa place à une simple pénombre.

 

 


Un camping en bord de mer vous offrira la magie d’un coucher de soleil  sur fond de chaîne de montagnes,  prémice de la carte postale dans laquelle vous allez désormais évoluer jusque votre ultime étape boréale…

 

Voici  la route côtière norvégienne…

 

Vers le Sud, les Fjords et ses falaises vertigineuses… des eaux sombres et abyssales rentrées jusqu’au cœur des terres montagneuses. Une autre aventure…

Pour l’heure, c’est vers le Nord que votre route s’étire sur plus de  1600 km… quoi que… Inutile de se presser !

Le soleil devient, étape après étape, maître de vos jours. Étrange sensation de voir le temps s’allonger et sentir la fatigue vous fuir comme la nuit…

 

S’écarter de l’autoroute E6 pour rejoindre l’ancienne route, la route 17, vous prendra plus de temps…et alors ? puisque le temps ici est infini !

Vous vous rapprochez de la mer par une route qui vous fera traverser terre, îles, îles et terre au rythme de traversiers, bacs ou ferrys…

Les montagnes sont désormais de toutes parts. Elles deviennent collines sur certaines îles pour redevenir sommets vertigineux quelques heures plus tard…

 

Pou retrouver les vastes forêts, il faudra retourner vers la route principale, un peu plus à l’intérieur des terres. 

Elle vous ouvrira des paysages extraordinaires. 

L’immensité prend tout son sens.

La nature ne se laisse plus domestiquer facilement. Depuis les points de vue, c’est une mer verte qui s’ouvre sous vos yeux. A l’infini, le panorama se couvre d’une coulée verte d’où se dégagent des montagnes aux pics acérés et parsemée de quelques paillettes, innombrables étangs brillant sous un joyeux soleil. 


Vous êtes entré dans les terres du Cercle Polaire…

La route vous fait monter sur un plateau aux allures de Grand Nord comme vous en rêvez… Pourtant, la route est encore longue, pour votre plus doux plaisir… Vous voici donc dans la terre où le Soleil domine la nuit… l’instant d’une saison.

Vous êtes sur les terres du Soleil de minuit !

L’aventure au cœur de cette nature extraordinaire vous ramène sur la côte pour une nouvelle découverte. Un chapelet d’îles montagneuses se découpe à l’horizon derrière une mer au bleu profond … Les Lofoten… Un nom évocateur de bout du monde…Vous y êtes ! 

Pressés, vous prendriez un ferry pour rejoindre A , la ville la plus au Sud des îles, mais non… vous avez le temps !

Les îles sont un trésor de la nature.

Vous passez de l’une à l’autre avec une facilité déconcertante. Si la nature est loin d’être domestiquée, l’homme s’y est adapté en construisant, ponts et tunnels tant sous les montagnes que sous la mer… 

Plusieurs jours de découverte vous attendent ici.

 

De la plage aux atouts polynésiens à la montagne vertigineuse, il n’y a qu’un pas…

Les séchoirs à poissons vous rappellent, qu’en toutes saisons, ces îles font vivre des hommes et des femmes amoureux de ces lieux, rudes, merveilleux… envoûtant aussi. 

Les campings et cabanes de pêcheurs à louer (les rorbus) ne manquent pas. Vous y trouverez votre bonheur.

Si vous avez pensez à réserver avant d’arriver, cela facilitera grandement votre choix. Ces îles sont une destination touristique très courue.

En les visitant, vous allez rapidement vous rendre compte qu’il n’y pas que des moutons et des insulaires… Mais la magie de ces îles est forte.

 

Vous trouverez sans difficulté des lieux paisibles où admirer cet écrin de nature grandiose.

Vous assisterez au spectaculaire changement de paysage, entraîné par un changement parfois rapide du temps. Car, si la pluie peut arriver rapidement, le soleil n’est pas en reste non plus…

Et cette alternance saura vous ravir, n’en doutez pas…

 

Mais il est temps de reprendre la route du Cap Nord !

La route de la côte vous ramène vers Alta, dernière grande ville … et puis plus rien…

Elle vous offre le choix d’une redescente vers les immensités vertes boréales de la Laponie Norvégienne et ses troupeaux de rênes… Terres Laponnes (*) Terres ancestrales des Samis, peuples autochtones … une autre aventure…

En poursuivant vers le grand Nord, la nature se métamorphose.

La mer n’est plus présente. Une ambiance différente vous entoure. La végétation n’est plus la même. Les forêts ne dominent  plus, l’horizon se resserre. 

Puis surprise, cette étendue d’eau que vous redécouvrez est bien la mer… Olderfjord marque le début de la petite route du Cap.

Ce fjord, vous allez apprendre à le connaitre, c’est lui qui va vous révéler peu à peu le secret du Cap Nord et de son soleil de minuit… Il est immense, avec sa mer faussement calme et accueillante. Le remonter, c’est entrer dans un monde minéral

 

 

Comme un doigt tendu vers les glaces du Pôle Nord… il vous donne la direction… ou bien réclame le silence… Le Cap Nord s’écoute autant qu’il se regarde… Le soleil roi d’une demi-saison brille longtemps pour votre plus grand bonheur, mais le maître du lieu demeure le vent…

Il ne vous quitte pas, tout au long de ces 100 km de remontée. Il parle fort au creux de vos oreilles, écartent les nuages pour dégager l’horizon avant de le recouvrir aussi brusquement d’un vaste ciel gris. 

 

Falaises, landes herbeuses, plage de galets grands comme des assiettes, milles fois polis sous les flots agités du cap, avant d’être rejetés en vastes tas formant de larges plages accueillantes, si ce n’était ce vent qui vous rappelle à l’ordre… 

Le temps n’existe pas sur ces terres. 

 

Vous avez enfin découvert ce bout du monde où la nuit a fui...

Les longues soirées vous appartiennent.

Inutile de vouloir retenir le soleil… il sera encore là quand vous partirez… Que faire et que chercher sur ce bout de terre perdu, secoué par les vents.

Vous êtes au bout de votre route, devant vous plus rien ne retient votre regard : La mer à perte de vue … Et cette lumière…  encore plus extraordinaire lorsque les nuages enveloppent l’horizon...elle semble venir de toute part…

 

Une terre domptée par le vent froid, furieux parfois, bienheureux aussi, quand arrivé minuit, il repousse au loin tout nuage pour laisser un soleil goguenard jouer au soleil couchant, non, levant… il est déjà minuit passé… le jour se lève sur un nouveau jour, rien n’a changé…

Les troupeaux de rennes dorment au soleil de minuit… 

C’est une terre sans repère que vous avez découvert. Le temps n’a plus de sens… invention humaine… la nature s’est adaptée, réduite à l’essentiel. Elle a appris à se faire simple, humble.

Inspirante Nature… magie du Cap Nord

La route est belle quand elle mène à l’essentiel. 

Ah qu’elles sont magiques, ces longues soirées d’été, où enfin on peut se retrouver avec soi…

Crédit photos les5ailleurs  http://les5ailleurs.jimdo.com/


Vous avez envie de partir ?

Contactez nous pour vous aider à organiser Votre Voyage 


Écrire commentaire

Commentaires : 0