L’Equateur, l’autre terre du milieu

Laissez-vous rêver...

Un pays de volcans entre Forêt Amazonienne et Archipel des Galapagos

Situé entre le Pérou et la Colombie, l’Équateur est le plus petit des pays andins.

Il est souvent oublié des circuits touristiques.

Pourtant, malgré sa modeste taille, il offre une étonnante palette de paysages et de cultures, combiné avec l’authenticité de l’accueil de ses habitants et un tourisme encore modéré.

Il a tous les atouts pour faire rêver un voyageur au long cours …

De l'immensité verte...

Vous vous immergerez dans la forêt amazonienne, verte, immense, mystérieuse et néanmoins menacée par les prospections de pétrole. 

L’Amazonie, aussi appelée Oriente, puisqu’elle couvre tout l’est du pays, n’a rien à envier à l’Amazonie brésilienne .

Sa forêt est restée sauvage, sa faune y est riche : singes, tapirs, perroquets, papillons, caïmans, anacondas…  

Dans la jungle, vous mettrez vos pas derrière ceux de votre guide. Une marche lente, attentif au bruit d’une vie active sous le couvert de la canopée, vous guetterez chaque mouvement derrière des feuillages, des ondulations dans une eau sombre…

La belle Réserve de Cuyabeno recèle dans ses nombreux lacs et marais des espèces aquatiques, telles que dauphins d’eau douce, lamantins, caïmans et anacondas. 

 

Le Parc National Yasuni est le plus vaste parc continental d’Equateur, couvert par des zones humides, marais, marécages, lacs, rivières et forêts tropicales humides. Il a été déclaré réserve de biosphère par l’Unesco en raison de son étonnante biodiversité. 

Des créatures de la jungle parmi les plus rares et les plus difficiles à observer  comme le jaguar, l’aigle harpie, le puma, le tapir vivent également ici. Yasuni compte parmi les rares zones véritablement sauvages du pays. Sa difficulté d’accès l’a bien mieux préservé que tout programme de protection. 

3500 mm de précipitations annuelles vous feront préférer la saison sèche de janvier à mars… 

Plus facilement accessible, le Parc National Sumaco Galeras est une des régions les plus reculées de l’Equateur.  Les contreforts embrumés des Andes offrent un panorama sur l’immense jungle luxuriante et les sommets des volcans. Après une randonnée de 5 jours dans cette immensité verte, vous vous sentez petit et humble face à cette nature.  


A l'ombre des géants des Andes ...

Libre autour du Monde une envie de voyage Equateur

Il est désormais temps de rejoindre Quito.

Laissez-vous prendre par le charme de cette ville coloniale en parcourant ses rues pavées de la vieille ville inscrite au Patrimoine mondial de l'Unesco.

Perchée à 2.850 m dans les Andes, voici la deuxième plus haute capitale du monde après La Paz. Donnez-vous le temps de vous acclimater à l’altitude avec des balades tranquilles dans ce joyau architectural tout en buvant un té de coca.  

Un détour par Otavalo et un de ses marché tout en couleurs d’artisanat, de tissus, de babioles sculptées ou tressées, vous remettra de votre indigestion de vert amazonien. 

Vous marcherez sur la ligne imaginaire de l’Equateur, jouant à bondir d’hémisphère en hémisphère.

Puis vous descendrez vers le Sud le long de son  « avenue des volcans » . 

De Quito à Cuenca, une succession de sommets volcaniques, actifs pour beaucoup, offrent des paysages andins magiques : Cotopaxi, Chimborazo (6310m), Cayambe (5790m) et un des plus actif, Sangay (5230m)… 

 

Vous prendrez le temps de découvrir le Parc National Cotopaxi, à guetter ses chevaux sauvages qui galopent au pied du volcan toujours actif. 

Le Cotopaxi est un volcan au cône parfait situé sur la Cordillère des Andes. Sa dernière éruption date de 1877. Culminant à 5897 mètres, il est le plus haut volcan actif du pays, mais aussi accessible en voiture jusqu'à 4500 mètres.  

La jupe glacée qui le couvre, cède la place aux couleurs vert et or. Il abrite une faune tout autant variée que rare : lamas, renards, rennes et condors des Andes, mais aussi l’ours à lunettes. Ce parc vous plaira par sa facilité d’accès. Vous le parcourerez à pieds ou en VTT, avec ou sans guide.

La Panaméricaine serpente en Equateur entre huit des dix plus hauts sommets du pays.

Dans ce paysage grandiose où la nature exprime sa force et sa beauté, ce sont des peuples des montagnes très variés que vous croiserez et qui vous feront découvrir ce pays. 

Cultivateurs de pommes de terre et de maïs, mais aussi de quinoa, artisans, anciens propriétaires d’haciendas espagnols

Les chapeaux et les tenues vestimentaires des femmes, hautes en couleurs, marquent la diversité de ses habitants.

Peut-être céderez-vous à l'achat d'un Panama, ce célèbre chapeau dont le nom pourrait vous faire oublier que c'est d'ici, en Equateur, qu'il est originaire...

,Au fil de votre route vous découvrirez des villes coloniales et des villages animés par des marchés colorés qui attirent les foules venues acheter, vendre et échanger à l’ombre des plus hauts sommets andins. 

Pour achever votre voyage entre les volcans, vous irez saluer Taita (« Père ») , le volcan Chimborazo...

Il n’est pas seulement le plus haut sommet d’Equateur, il est aussi , en raison du renflement de la planète au niveau de l’Equateur, le point le plus éloigné du centre de la Terre. Un géant au casque de glace. 

 

L’aridité extrême du flanc occidental offre un aperçu de  l’altiplano de Bolivie…

Comme une prochaine envie de voyage… 


Jusqu'au milieu de l'océan bleu ...

Libre autour du Monde une envie de voyage Galapagos

Pour l’heure, c’est l’appel de l’Océan que vous entendez…

Vous redescendrez vers la côte en quête d’un vol depuis Guayaquil et rejoindrez Les îles enchantées : les Iles Galapagos , Parc National Equatorien perdu dans l’Océan Pacifique à 1000 km de ses côtes.

Plongée, plages et volcans vous attendent pour découvrir son incroyable richesse faunique.

 

La plupart des îles sont dénuées de végétation et leur paysage est lunaire.

Elles ont acquis un statut mythologique de par leur influence sur Charles Darwin, leur plus célèbre visiteur, dont les observations lui ont inspirées certaines des idées fondatrices de la théorie de l’évolution.

Nées à l’aplomb d’un point chaud stationnaire qui forme des volcans sous-marins jusqu’à émerger de la mer, les îles de l’archipel ont cette particularité de se retrouver dans un très lent mouvement en déplacement vers le Sud Est, s’éloignant de ce point.

Les plus anciennes sont les seules à être partiellement recouvertes de végétation. Ainsi Isla Isabella, la dernière « née » de l’archipel est une immensité de lave durcie.

Vous atterrirez sur une toute petite île, Isla Baltra, où un bus vous mènera au traversier pour rejoindre l’île de Santa Cruz. A votre choix, vous la traverserez du Nord au Sud en bus ou en taxi pour rejoindre Puerto Ayora.

Vous serez surpris par les changements de paysage pour cette traversée d’une heure : champs de lave, forêt d'arbres couverts d’épiphytes et collines d'herbe grasse, avant de redescendre sur cette ville, surprenante d’animation plongeant dans des eaux turquoises...

Vous attendiez une île déserte envahie d’animaux de toutes sortes et vous vous retrouvez dans un bourg où tous les services touristiques sont présents : excursions, bars, restaurants, hôtels de toutes catégories…Ici la vie est chère, le tourisme nord américain a posé sa griffe.

Pourtant, même en mode routard, les Galápagos sont accessibles. D’autres îles vous attendent dont Isla Isabella, l’île en silhouette d’hippocampe. Seulement, son accès se mérite, car à peine arrivé au port de Puerto Ayora, vous prenez le large sur une petite navette pour 2 heures de traversée parfois houleuse pour Puerto Villamil au Sud de l’île. Le pied marin est de rigueur, à défaut, vous vous réserverez la première journée pour le repos en évitant de penser à la traversée du retour en fin de séjour…

Les excursions vers les îles voisines comptent beaucoup de belles découvertes à faire :

Plongée au large de Isla Floreana au milieu de raies, tortues ou requins ou un snorkeling dans la couronne du diable

Plongée avec les requins marteaux au Nord de Isla Baltra...

 

La minuscule Île Bartolomé vous offrira l’occasion d’une ascension facile pour dominer l’île voisine San Salvador, une des dernières nées de l’archipel, une immensité de lave durcie où un guide vous accompagnera pour fouler ce sol où les iguanes immobiles se fondent dans un paysage lunaire.

Ces îles vous enchanteront par la vie faunique qu’elles recèlent, que ce soit sur terre ou sous la mer.

Otaries à fourrure, lion de mer des Galapagos, iguanes marins ou terrestres et fous à pied bleu vous accompagneront au long de votre séjour, quand tortues de mer, requins, raies Mantas ou même baleines bleues viendront peut-être à croiser votre chemin. 

Les tortues géantes symbolisent ces îles auxquelles elles ont inspiré leur nom espagnol Galápagos qui  signifie selle (de cheval, à cause de la forme de leur carapace). Elles peuvent vivre plusieurs centaines d’années.

Vous pourrez contempler ces chéloniens géants aux allures préhistoriques immobiles, ou partant d’une lente démarche chaloupée, tendant leur long coup fripé pour attraper quelques verdures…

Elles sont protégées et visibles dans des sanctuaires où vous les observerez facilement mais il est aussi possible d’en voir évoluer en toute liberté dans de rares endroits isolés.


Il est maintenant temps de repartir et quitter ces îles hors du temps.

Que de souvenirs et d’émotions depuis la profonde forêt amazonienne.

L’Equateur, ce petit pays discret à l’ombre des Andes, regorge de trésors…

Alors ne rêvez plus !

Partez découvrir cette autre terre du milieu ...

Crédit photos Galapagos et Volcans  les5ailleurs - https://les5ailleurs.jimdo.com/


Vous avez envie de partir ?

Contactez nous pour vous aider à organiser Votre Voyage 


Écrire commentaire

Commentaires : 0