Rencontre avec la première femme à avoir fait le tour du monde

L'incroyable histoire de Jeanne Barret ...

Une "femme extraordinaire" autour du Monde ...

www.tahitiheritage.pf
www.tahitiheritage.pf

Elle a vécu au 18e siècle et a fini sa vie en Périgord, non loin de Sainte-Foy-la-Grande en Gironde .

Elle avait choisi de se travestir en homme pour vivre sa vie.

Jeanne Barret sera la toute première femme de l'histoire à avoir effectué le tour du monde.

 


Du Tour du Monde ...

Orpheline et réduite à la misère, elle prend le parti de se faire passer pour un homme, pour vivre l'aventure.

 

Déguisée en homme, elle accompagne Philibert Commerson, médecin botaniste du roi, sur l’Etoile, voilier accompagnant La Boudeuse commandée par Bougainville dans son tour du monde.

Compagne du botaniste, elle se fait passer pour son valet, sous le nom de « Jean Baré » pour l'accompagner dans l'expédition dirigée par Bougainville en 1766, à une époque où il est hors de question d'embarquer une femme. 

www.tahitiheritage.pf
www.tahitiheritage.pf

 

Commerson assiste l'intendant Pierre Poivre dans ses efforts pour briser le monopole néerlandais sur les épices. Il meurt à Maurice en 1773.

 

Désormais seule et sans ressources, Jeanne ouvre un cabaret à Port-Louis et rencontre un officier de marine français, originaire du Périgord, Jean Dubernat, qu'elle épouse le 17 mai 1774 dans la cathédrale de Saint-Louis.

Leur supercherie est découverte à Tahiti en 1768, mais Bougainville les laisse continuer le voyage jusqu'à l'Île de France, l'actuelle île Maurice.

Le couple débarque, pour herboriser plus longuement dans les Mascareignes et à Madagascar.

 

 Mal en point, Commerson s'appuie sur son valet pour herboriser. C'est donc Jeanne aux seins bandés, sa "bête de somme", qui collectera, "des plus hautes montagnes du détroit de Magellan aux plus profondes forêts des îles australes", une bonne part des quelque 6 000 spécimens récoltés au cours du voyage.

 

 

Est-ce elle qui a trouvé les plants qui passeront à la postérité sous le nom de bougainvillier, en l'honneur du chef de l'escadre ?

 

http://www.jeanne-barret-tourdumonde.fr/
http://www.jeanne-barret-tourdumonde.fr/

Le couple rentre en France, bouclant ainsi le tour du monde.

Jeanne ramène les récoltes botaniques de Commerson destinées au Jardin du roi, soit 30 caisses contenant quelques 5 000 espèces, dont 3 000 sont décrites comme nouvelles.

Elle reçoit sa part de l'héritage de Commerson.

Le roi Louis XVI, qui reconnaît ses mérites comme aide-botaniste, la félicite pour sa bonne conduite, la désigne comme « femme extraordinaire » et lui verse une rente.

 



...à la Dordogne.

À sa mort en 1807, elle est enterrée au cimetière de l'église de Saint-Aulaye, située sur la commune de Saint-Antoine-de-Breuilh en Dordogne. Elle a eu un fils, né à Paris en 1764 et mort en bas âge.

 

Bougainville la cite dans son récit de voyage, et Diderot dans son Supplément au voyage de Bougainville.

 

Son histoire est romancée dans La Bougainvillée, de Fanny Deschamps (1982).

Elle sera la première femme à avoir fait le tour complet du globe terrestre. Philibert Commerson, reconnaissant envers Jeanne Barret, lui dédicace une plante « aux caractères sexuels douteux », la Baretia (Quivisia ou Bois de Quivi – Turraea thouarsiana).

 

Diderot dans son ouvrage « Supplément au voyage de Bougainville » accorde également une place importante à Jeanne Barret en écrivant: 

« Ces frêles machines-là renferment quelques fois des âmes bien fortes. »


En images ...

www.tahitiheritage.pf
www.tahitiheritage.pf

Écrire commentaire

Commentaires : 0